LIEUX DE CULTE
Saint-Simon
Saint-Pierre-aux-Liens
Saint-Paul
Saint-Joachim
 
Sainte-Anne-du-Bocage
 

     

 

PAROISSE SAINT-PIERRE-AUX-LIENS, CARAQUET, NOUVEAU-BRUNSWICK

La paroisse  |  La toile L'autel  |  Le chemin de croix  |  L'orque
   

LA PAROISSE

En 1757 les Acadiens de la région étaient desservis par des missionnaires de Québec.  Avec la venue de l'abbé Antoine Girouard en 1787 comme premier curé résident, Caraquet devint officiellement le chef-lieu des missions de la rive sud de la baie des Chaleurs et la paroisse-mère de l'actuel diocèse de Bathurst.

Le premier lieu du culte fut une petite chapelle bâtie sur un terrain donné par Alexis Landry à Sainte-Anne-du-Bocage en 1793.  De 1818 à 1820, l'abbé Thomas Cooke (futur évêque de Trois-Rivières, Québec) fit construire une église de pierre près de l'église actuelle.  Lorsqu'elle devint trop petite, on débuta alors la construction de l'église actuelle, soit en 1857, et celle-ci fut terminée en 1860.

 

La peinture des colonnes et des arches est l'oeuvre originale des frères Duval venus des Îles Jersey pour la construction de la nouvelle église.

Au début des années 1960, des rénovations furent faites à l'intérieur et des réparations majeures furent apportées au clocher.  La verrière représentant Saint-Pierre fut commandée de Belgique et installée à l'avant de l'église.

LA TOILE

La toile de Saint-Pierre-aux-Liens peinte en 1820 est l'oeuvre de Joseph Légaré (1795-1855), un des premiers grands peintres canadiens.

L'AUTEL

L'autel, œuvre de Thomas Baillargé, fut construit et sculpté en 1821 et installé dans la première église.    Par la suite il fut agrandi pour être installé dans l'église actuelle.

Dans les années 1960 l'autel et la toile furent enlevés afin de répondre aux exigences de renouveau liturgique.  Suite à une initiative de Mgr Vincent Haché, ces deux œuvres d'art furent ramenés dans l'église.

LE CHEMIN DE CROIX

En 1947 le curé d'alors, l'abbé Théophile Haché, commanda un chemin de croix, au maître sculpteur, Médard Bourgault de Saint-Jean-Port-Joli, Québec.

L'ORGUE 

L'orgue Casavant acheté en 1901 (pièce de collection #127) occupa trois différentes places dans l'église avant d'être finalement installé à l'endroit actuel.  À l'époque, cet orgue fut payé 1 560$ mais aujourd'hui il en vaut 250 000 $.

Selon une lettre d'invitation du Révérend J.-M. Paquet à son confrère Monseigneur Cazeau de Québec en date du 7 juin 1864, l'église fut consacrée le 29 juin 1864 par Monseigneur Rogers, évêque de Chatham.

 

Haut de page

Tout droit réservé au site "L'UNITÉ PASTORALE SAINT-JEAN-EUDES"  © 2012