Unité pastorale Saint-Simon, Saint-Pierre et Saint-Paul

     Du point de vue historique, nous savons que Gabriel Giraud (surnommé "le vieux Saint-Jean") s'établit aux environs de 1720 à Bas-Caraquet, plus précisément aux environs du Ruisseau Isabelle(à l’entrée du village). Il avait épousé une indienne à Miramichi, où il faisait le commerce de fourrures. Ce Giraud était français, venu de Normandie. Il fut, de façon officielle, le premier habitant de Bas-Caraquet. Il fondit une famille de laquelle naquirent deux enfants: Angélique et Jean-Baptiste. Fait historique non-négligeable: le vieux Saint-Jean fonda la première colonie française de toute la région, conférant avec fierté à Bas-Caraquet le titre honorable de : "Premier lieu habité de façon continue par des acadiens au Nouveau-Brunswick".

     Les acadiens qui arrivèrent dans la région de Caraquet vers 1757 fuyaient la déportation de 1755. Plusieurs des fondateurs de Bas-Caraquet, comme François Gionet et René Bouthillier ainsi que leurs familles, vinrent s'installer avec Gabriel Giraud au Ruisseau Isabelle. De ce petit groupe d'individus, renforci par d'autres familles acadiennes au fil des années, naquit l'histoire de ce qu'est la paroisse Saint-Paul aujourd'hui.

     La Paroisse Saint-Paul a fait pendant longtemps partie de la Paroisse de Caraquet. Mais le trajet à parcourir pour se rendre à l'église Saint-Pierre était très long, parfois périlleux. Certes, un missionnaire de temps en temps venait dire la messe à la petite école blanche ou bien dans la maison de Hyacinthe LeBouthillier, mais pour le reste de l'année, la distance était grande pour assister aux offices ou pour recevoir les sacrements. On a donc constitué "le bas" de Caraquet en "mission de Saint-Paul", desservie par le curé de Caraquet, Mgr Théophile Allard.

     Les paroissiens de Saint-Paul, plus déterminés que jamais, construisirent un presbytère en 1887 et une chapelle en 1890, décidés à avoir leur propre curé. Une pétition datée du 17 février 1895 fut envoyée à Mgr James Rogers, évêque de Chatam (maintenant diocèse de Bathurst), pour demander un curé résident, ainsi que l'érection de la Paroisse Saint-Paul.

     C'est donc le 1er janvier 1898 que la Paroisse Saint-Paul fut érigée canoniquement. Son premier curé, Joseph Trudel, procéda à la construction d'un deuxième presbytère.

     Voici la liste des curés de Saint-Paul depuis sa fondation jusqu'à nos jours, ainsi que la date de leur arrivée et de leur départ:

Joseph Trudel ( 1898-1898 )

Alfred Trudel ( 1898-1900 )

La paroisse fut pendant deux ans sous la tutelle des Pères Eudistes en charge du Collège de Caraquet.

Louis-Marie Cantin c.j.m. (1902-1908)

Pierre M. Pelletier c.j.m. (1908-1923)

Edmond Babin ( 1923-1928)

Albert Daigle ( 1928-1933 )

Romain Robichaud ( 1933-1938)

Abel A. Violette ( 1938-1960)

Félix Léger ( 1960-1966 )

Henri Levesque (1966-1978)

Gérald Boudreau (1978-1987)

Jean-Marc Guérette (1987- 1999)

Serge Comeau (1999 - 2006)

Robert McGraw (2006 - 2011)

David Ferguson (2011 -      )

     Il est important de noter que depuis 1953, la Congrégation des Filles-Marie-de-l'Assomption ont un couvent à Bas-Caraquet et rendent de nombreux services à la paroisse.

(Informations fournies par la Paroisse Saint-Paul de Bas-Caraquet)

 

Haut de page